kordiane
Le Qi Gong est un art énergétique chinois qui vise à maîtriser, développer et utiliser l’énergie vitale. Il puise ses fondements dans les conceptions taoïstes et bouddhistes ainsi que dans la Médecine Traditionnelle Chinoise. Il s’agit d’un ensemble de techniques statiques et dynamiques qui travaillent à la fois sur le corps, la respiration et l’esprit (concentration/visualisation). La pratique régulière du qi gong apporte une amélioration de la condition physique et mentale. Il est simple à apprendre, et peut être pratiqué par tous et à tout âge.

Les écoles de Qi Gong sont nombreuses, avec leurs méthodes et caractéristiques propres, mais toutes enseignent des techniques qui travaillent la régulation à la fois du corps, de la respiration et de l’esprit.

Le Qi Gong trouve ses fondements dans les concepts philosophiques et religieux taoïstes, bouddhistes et confucianistes

La notion de Yin / Yang est issue de la philosophie taoïste. A l’origine, le Yang était la face exposée au soleil d’une montagne, le Yin la face à l’ombre.
Le Yin et le Yang représentent deux aspects qui s’opposent tout en étant reliés et qui existent dans toute chose de la nature et dans tous les phénomènes. Le Yin et le Yang sont des manifestations différentes et complémentaires de l’énergie. Ainsi par exemple la nuit et le jour sont deux aspects complémentaires et inséparables d’un même phénomène.

Les Dan Tian sont les lieux où l’énergie vitale est produite, accumulée et conservée. Dans l’ensemble, on considère que l’homme possède trois Dan Tian : inférieur, intermédiaire ou moyen, et supérieur.

La théorie des 5 mouvements fait également partie des fondements de la médecine traditionnelle chinoise. En observant les manifestations de la nature terrestre et cosmique, les Chinois ont considéré que ces 5 éléments correspondaient au mouvement de tout ce qui vit, en suivant des règles de transformation.

Les méridiens sont des canaux dans lesquels circule l’énergie vitale. Ils sont en relation avec les organes et sont reliés entre eux. Le système classique des méridiens a été décrit pour la première fois il y a plus de 4000 ans.